L'EDASOP, Ecole des Avocats Sud-Ouest Pyrénnée

Par application de la loi du 11 février 2004, un nouvel article 13-1 a été instauré dans la loi du 31 décembre 1971 prévoyant le regroupement des centres régionaux de formation  professionnelle « CRFPA ».

C’est ainsi que le CRFPA de Pau qui regroupait les Barreaux de Pau, Tarbes, Bayonne, Dax et Mont de Marsan a fait l’objet d’une scission au profit des CRFPA de Bordeaux et de Toulouse :

  • les Barreaux de Pau et Tarbes ont été rattachés au CRFPA de Toulouse 
  • les Barreaux de Bayonne, Dax, Mont de Marsan au CRFPA de Bordeaux.

(arrêté du Ministre de la Justice du 06 décembre 2004)

De sorte qu’à l’heure actuelle, la compétence géographique de l’École des avocats Sud-Ouest Pyrénées s’étend sur 3 Cours d’Appel : Toulouse, Pau et Agen et 11 Barreaux voisins : Tarbes, Saint Gaudens, Foix, Auch, Cahors, Montauban, Albi et Castres soit 11 Barreaux pour un total de l’ordre de 2500 avocats.

L’École des avocats reste une structure hybride : établissement privé reconnu d’utilité publique doté de la personnalité morale (application de la loi 71-1130 article 13 modifié).

Elle est membre de l’association française des Écoles d’avocats « AFEDA » et en liaison permanente avec le Conseil National des Barreaux.

Elle a pour mission, en collaboration avec l’université, le monde judiciaire et juridique et tous autres organismes qualifiés, dans le respect des missions et des prérogatives du CNB :

  • De préparer dans les meilleures conditions l’accès à la profession d’avocat en vue de la pratique du conseil et du contentieux ;
  • D’assurer aux avocats de son ressort une formation continue de haut niveau;
  • D’organiser le contrôle des connaissances de l’article 12-1 et de délivrer certificats de spécialisation, etc.

Le Conseil d’administration

Statutairement, l’École est administrée par un Conseil d’administration présidé par le Président de l’École.

Le Conseil d’administration est chargé de l’administration de la gestion du centre. Il adopte le budget, ainsi que le bilan et le compte de résultat des opérations de l’année précédente. Il est composé d’avocats, de magistrats et de membres de l’université désignés pour un mandat de 3 ans renouvelable 1 fois. Les élèves sont également représentés au Conseil d’administration du centre avec voix délibérative chaque fois qu’il est amené à délibérer sur une question concernant la formation professionnelle ou le Certificat d’aptitude à la profession d’avocat.

Les Bâtonniers en exercice du ressort du centre et un représentant désigné par le Conseil national de Barreaux sont convoqués aux réunions du Conseil d’administration auxquelles ils peuvent participer mais sans voix délibérative. 

Le Président du Conseil d’administration est actuellement Monsieur le Bâtonnier François FAUGERE, avocat au Barreau du Lot, ancien vice-président de la Conférence des bâtonniers, ancien membre du bureau du Conseil national des barreaux.

Organigramme de l’École :

Présidence : Monsieur le bâtonnier FAUGERE, avocat au barreau du Lot,

  • Direction générale : Maître Bruno CAMILLE, avocat honoraire,
  • Direction adjointe : Madame Stéphanie de BALORRE,
  • Formation continue : Maître Bruno Camille et Madame Stéphanie de BALORRE,
  • Formation initiale : Maître Isabelle FAIVRE, avocat à la cour de Toulouse, directrice des études, et Madame Sophie PAGÈS, en charge de la formation initiale,
  • Comptabilité : Madame Carine FERRÉ,
  • Services généraux : Monsieur Jordane BERTHOULOUX,
  • Accueil et secrétariat : Madame Lucille AT.

POURQUOI TOULOUSE ?

Plus vieille université de France avec la Sorbonne (1229), Toulouse affirme encore aujourd’hui, plus que jamais, sa tradition universitaire avec 130 000 étudiants (augmentation de +23 % en 10 ans) sur  500 000 habitants intra-muros aujourd’hui recensés et 1 400 000 pour l’agglomération toulousaine.

Si l’on se réfère au classement général des villes étudiantes « où il fait bon vivre en France », Toulouse est en tête depuis 4 ans, devant Lyon et Rennes.

  • Première en « attractivité »
  • Première en « formation »
  • Première en « vie étudiante »
  • Première en « cadre de vie » 
  • Première, enfin, en « dynamisme de l’emploi » 

Ce qui explique l’implantation de nombreuses écoles nationales supérieures : l’ENAC (Ecole Nationale de l’Aviation Civile), VETO, TBS (Toulouse business School), ENSEEIHT (Ecole Nationale Supérieure d’Electrotechnique, d’Electronique, d’Hydraulique et des Télécommunications), ENSAT (Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse), ENSIACET (Ecole Nationale Supérieure des Ingénieurs en Arts Chimiques et Technologiques), INPT (Institut National Polytechnique de Toulouse) etc.

En résumé, une ville riche, dynamique, jeune et festive, idéalement située au pied des Pyrénées, entre Méditerranée et Océan.